skip to Main Content
  • Les enfants intersexes sont parfaits

    tels qu’ils sont.

Parfaits tels qu’ils sont.

un-logo

Les personnes intersexes naissent avec des caractères sexuels qui ne correspondent pas aux définitions traditionnelles du sexe masculin ou du sexe féminin.

Dans de nombreux pays, on fait subir aux enfants intersexes des opérations chirurgicales et autres traitements à répétition pour tenter de modifier leurs caractères sexuels ou leur apparence. En plus de leur causer des souffrances physiques, psychologiques et émotives, ces procédures enfreignent leurs droits.

Nul besoin de « corriger » le corps des enfants intersexes : ces enfants sont parfaits tels qu’ils sont!

L’Organisation des Nations Unies appelle les gouvernements et les parents du monde entier à protéger les enfants intersexes contre ces sévices.

Aidez-nous à défendre leurs droits!

Saviez-vous….?

Qu’on estime à jusqu’à 1,7 pour cent la proportion de bébés qui naissent avec des caractéristiques ne correspondant pas aux définitions traditionnelles du sexe masculin ou du sexe féminin? Cela signifie que les personnes intersexes sont presque aussi nombreuses que les personnes aux cheveux roux!

Que l’intersexualité est une manière de décrire les caractères sexuels biologiques d’un individu, notamment ses organes génitaux, ses gonades, ses taux d’hormones et ses chromosomes. Être intersexe est différent de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. Une personne intersexe peut être hétérosexuelle, homosexuelle, bisexuelle ou asexuée, et peut être une femme, un homme, les deux, ou ni l’un ni l’autre.

Que les opérations chirurgicales et les autres traitements qu’on fait subir à répétition aux enfants intersexes pour « corriger » leur sexe ou leur apparence sont souvent irréversibles et qu’ils peuvent entraîner, à vie, la stérilité, la douleur, l’incontinence, la perte de sensibilité des organes génitaux et la détresse psychologique.

Qu’en général, il n’y a pas de raison médicale de pratiquer ces interventions entraînant des risques si importants pour les enfants et leur bien-être. Effectuer de telles interventions médicales sans consentement constitue une atteinte aux droits humains.

Qu’on devrait laisser les personnes intersexes elles-mêmes choisir si elles veulent ou non subir de telles interventions une fois qu’elles ont atteint l’âge de prendre une décision éclairée.

Quelques renseignements sur l’intersexualité:

Cliquez sur les images ci-dessous pour les télécharger et les partager

intersex meme fr 1
intersex meme fr 2
intersex meme fr 3

Conseils aux parents

Les enfants intersexes sont beaux tels qu’ils sont.

Dans la plupart des pays, il n’y a pas d’urgence à choisir le sexe d’un nouveau-né pour l’état civil. Lorsque vous aurez tous les renseignements nécessaires, vous pourrez enregistrer le sexe qui semble le plus marqué chez votre enfant. Parfois l’intersexualité ne se révèle que vers la fin de l’enfance ou à l’adolescence.

Rien ne prouve que les interventions de chirurgie plastique et les autres traitements soient utiles chez les enfants intersexes. Souvent, les parents qui se sont laissés persuader de donner leur accord à ces interventions l’on ensuite regretté parce qu’elles ont fait du mal à l’enfant et parce qu’elles ont été source de conflit entre les parents et l’enfant.

Les conséquences possibles de ces interventions sont graves: stérilité permanente, douleurs, incontinence, manque de sensibilité des organes génitaux, détresse psychologique à vie. Lorsque votre enfant intersexe sera en âge de choisir, il ou elle pourra décider – ou non – de modifier son apparence physique.

Sachez que vous n’êtes pas seuls! Prenez contact avec les associations d’adultes intersexes ou de parents d’enfants intersexes. N’hésitez pas à demander des conseils sur la façon de répondre aux questions indiscrètes ou maladroites de vos proches et de vos connaissances!

Conseils aux gouvernements

Interdisez les interventions et autres traitements pratiqués sans nécessité médicale sur les enfants intersexes.

Offrez aux professionnels de la santé une formation spécialisée sur la façon de traiter les enfants intersexes et leurs parents d’une manière qui soit respectueuse de l’autonomie, de l’intégrité physique et des caractères sexuels des personnes intersexes.

Interdisez toute discrimination sur la base des caractères sexuels ou du statut ou des traits intersexes dans tous les domaines, y compris l’éducation, les soins de santé, l’emploi, le sport et l’accès aux services publics, et veillez à consulter des personnes intersexes et leurs associations lorsque vous élaborerez des lois et des politiques susceptibles d’avoir un effet sur leurs droits.

Pour en savoir davantage: Cliquez ici pour télécharger la note informative.

Intersex Voices

Esan

Esan

“Some intersex people are born with the sexual anatomy of both genders. When they’re teenagers they may begin developing more typical male or female sexual characteristics. I was raised as a girl, but when I reached the age of thirteen I started growing into a boy. My parents were so confused. They didn’t know what was wrong with me. When I went to school, people would make fun of me. They would look at my girl’s name and not understand why I looked like a boy. My friends didn’t want me around them. Even my teachers looked down on me. I felt so alone.”

Intersex Voices

Katie & Arlene

Katie Arlene

“When discovering that my young daughters had been born with unexpected sex characteristics, I was told that I should keep it secret from them. Over the years, keeping their secret, not the difference itself, was the problem that led to loneliness and isolation. People need to reimagine being intersex – it’s not a disease, but a way of living in the world.”

Intersex Voices

Small

Small

“I suffered more than 20 failed surgeries all aimed at trying to “normalize” my body. But I have overcome, and today I am living my life as a proud intersex person.”

Intersex Voices

Pidgeon

Pidgeon

“Medical experts destroyed my healthy genitalia and reproductive organs. Why? To make my body cosmetically conform to their idea of what a “normal” woman should look like. These experts are wrong. Nine times out of ten intersex bodies are perfectly healthy. Our bodies are not only normal, but beautiful.”

Intersex Voices

Kimberly

Kimberley

“Doctors often claim there’s a “silent majority” of intersex people satisfied with the way they were treated as young patients.  I used to be part of this “silent majority” – but was certainly not happy.  Doctors draw this false conclusion because most of their young patients haven’t returned as adults to complain. But their silence is just as likely to be caused by stigma and shame. Its time to end the silence and invisibility of what is actually a traumatized and violated majority.”

Intersex Voices

Julius

Julius

"I am intersex and have had to constantly hide this fact about myself to be accepted and safe. It is exhausting, depressing, and kills you slowly. I have suffered harassment throughout my life, and was taught growing up that my body is not mine. It is a public spectacle to be abused, and examined against my will. This has got to stop."

Intersex Voices

Hida

Hida

"I feel blessed that my parents allowed me to be who I am, and I encourage all parents of intersex kids to do the same. Trying to “fix” healthy babies’ bodies to fit social ideals is innately prejudiced, and prejudice is never the solution.”

Liens

Pour d’autres renseignements sur les associations intersexes, appuyer sur le bouton ci-dessous:

Libres et égaux est une initiative du haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme.
© Libres et égaux Nations Unies

Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui. Soutenez la campagne #standup4humanrights

Libres et égaux est une initiative du haut-commissariat des nations unies aux droits de l’homme.
© Libres et égaux Nations Unies

Défendez les droits de quelqu’un aujourd’hui. Soutenez la campagne #standup4humanrights

Rechercher